L’expédition Shaanxi


Les carnettistes tribulants en Chine ? Projet extravagant ! Les tribulants n’ont jamais, en groupe, quitté l’hexagone. Pourtant, c’est en route. Deux chefs d’entreprise et un peintre de Xi’an invitent dix carnettistes tribulants pendant 15 jours en avril prochain. En Chine pour quoi faire ? Un reportage d’artistes voyageurs, pardi. C’est dans la région du Shaanxi, dont Xi’an est la capitale, qu’ils sont invités à barouder. Xi’an fut longtemps pour les occidentaux le terminus de la route de la soie. Cette ville est devenue, dans les années 80, le lieu extraordinaire de la plus grande découverte archéologique des cinquante dernières années : l’armée de terre cuite du Premier Empereur. 7000 soldats grandeur nature de toute beauté ont été exhumés. Du coup, c’est tout le sol du Shaanxi qui se révèle être un fabuleux gisement de tombes remplies de sculptures, de figurines, d’objets funéraires. Mais, dans le même temps, les trente dernières années, la Chine devient ce dragon futuriste qui suscite la stupeur du monde. C’est dans cet entre-deux – vestiges et jaillissements - omniprésence de l’histoire/ modernité fulgurante, que les carnettistes tribulants iront tremper leurs plumes et leurs pinceaux. La plupart d’entre eux n’ont pas mis les pieds en Chine ; effet de surprise garanti. Mais il ne s’agit pas de rapporter un catalogue d’images naïves, sans aucun point de vue. Le voyage, très court, sera préparé, afin de donner forme à cette mise en regard du lointain passé et du présent immédiat.

Les carnettistes tribulants, cette joyeuse petite meute d’artistes adeptes du carnet de voyage, aiment les défis. Ils ont relevé celui de porter un regard alternatif sur la banlieue, (« Banlieue Nomade » ou celui de proposer des portraits généreux de vieux, loin des clichés sur la vieillesse naufragée : « Vivre vieux ! » ; cette fois, le défi est de taille : ouvrir un œil à la fois candide (le temps de la découverte) et perspicace (la nécessité de penser) sur la Chine. Sûr, ils ne reviendront pas les mains vides.

Une exposition à la clé, et - qui sait ? - un projet de livre.